Que sont-ils devenus : Julie HINDERSCHID, lauréate finale 2018 du Prix « ÊTRE »

By mai 17, 2019Actualités
Julie HINDERSCHID, Lauréate finale 2018 du Prix « ÊTRE » avec son entreprise « SYD APPRENDRE AUTREMENT », vous raconte son expérience :

SYD APPRENDRE AUTREMENT

Le centre de formation s’articule autour de trois grands projets que sont :

  • La Julie’s school : une école qui apporte un véritable accompagnement éducatif aux enfants
  • La Julie’s Academy : une école hors contrat adapté aux enfants présentant des difficultés scolaires dont l’origine peut être un trouble de l’apprentissage, un trouble autistique, une phobie scolaire ou encore un haut potentiel intellectuel
  • Syd Apprendre : un centre de formation pour les formateurs souhaitant développer leurs compétences dans la prise en charge des troubles de l’apprentissage et l’utilisation du numérique dans la transmission pédagogique
  • Syd Solutions Numériques : des solutions numériques adaptés aux troubles de l’apprentissage (logiciels, jeux vidéo, objets connectés).

 Site web : www.sydapprendreautrement.fr

  • Qu’est-ce qui vous a poussé à participer à l’aventure du Prix de la TPE ?

Il y a 3 raisons :

La première est que tout au long de la création d’entreprise, on s’est astreint à vérifier que nous prenions la bonne voie et que nous étions sur une bonne lancée. En effet, nous sommes spécialisés dans notre activité mais pas dans la gestion d’une entreprise. Ce genre de concours est idéal pour vérifier la gestion de notre entreprise et nous apprendre l’entreprenariat.

La deuxième est que cet événement fédérateur est organisé par la CCI Occitanie et étant dans l’accompagnement éducatif de métier, il était intéressant pour nous de monter un réseau avec cette entité.

Pour finir, j’ai fait 3 années de pépinières et c’est une façon de remercier les personnes qui m’ont accompagnée et épaulée dans mon cursus. Ce concours est une vitrine qui démontre que les pépinières sont des réelles aides pour développer nos projets entrepreneuriaux.

  • Qu’avez-vous pensé de la compétition ?

D’un point de vue général : DIFFÉRENCE ! C’est le premier mot qui me vient en tête car c’est un concours qui se diffère énormément des autres concours que j’ai pu faire au cours des années. C’est une véritable rencontre, une découverte, il y a un réel échange humain tout au long de l’expérience. Il n’y a pas de barrage au dossier car il ne s’arrête pas là, les juges viennent sur le terrain voir ce qu’il se passe, ils échangent avec vous, apprennent de vous comme vous apprenez d’eux.

D’un point de vue personnel, j’ai gagné en amitié, j’ai gardé contact avec des personnes qui ont adhéré et échangé avec moi sur mon projet et qui sont aujourd’hui des amis.

  • Que vous a apporté votre participation au Prix de la TPE ? Qu’êtes-vous devenue ?

Beaucoup de visibilité grâce aux structures et collectivités présentes. Elles sont un véritable coup de pouce pour développer de nouveaux arguments et rentrer en partenariat, négociation ou pour se créer un réseau.

Nous sommes passés de 6-7 élèves à 15, nous allons travailler sur un projet d’ouverture d’une seconde classe dès l’année prochaine. C’est un bilan positif d’un point de vue entrepreneurial.

Par ailleurs, la société les « Femmes Chefs d’Entreprises (FCE) Occitanie » qui font partie des organisateurs du Prix de la TPE, nous ont apporté de nombreux contacts. Grâce à elles, nous nous sommes raliés à l’association « Rallye Aicha des Gazelles du Maroc » qui est une association de femmes partant faire un rallye dans le désert du Maroc durant 3 semaines. Elles ont pour objectif de récolter des fonds pour fournir du matériel scolaire à des établissements dans le besoin. Il y a une réelle visée humanitaire et nous sommes très fiers de pouvoir bénéficier de certains fonds pour notre projet, c’est une très belle vitrine qui montre que nous faisons quelque chose de bien.

« Pouvons-nous nous réinscrire ? Si je pouvais le refaire, je le referais sans hésiter ! »